Des bleus au coeur

De Louisa Reid

Edition / Collection :  Plon 

Date de parution : 10 mai 2012

Nombre de pages : 315

Prix : 17,00€

Résumé :À l’enterrement de sa sœur jumelle Hephzibah, Rebecca est seule face à tous ces yeux braqués sur elle. Les filles du lycée, le petit ami d’Hephzi, les profs, les voisins et ses parents. Que s’est-il passé ? Pourquoi est-elle morte si brutalement ? De quoi ? Rebecca est la seule à savoir. À savoir qu’Hephzibah avait un petit ami, à savoir qu’elle faisait le mur pour le voir, à savoir surtout ce qu’il se passait quand elle rentrait de ses escapades. Car le terrible secret que Rebecca est seule à porter désormais n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur de la maison. Ce qui lui fait si peur, si honte et si mal, c’est ce qui se passait une fois la porte fermée, ce qui a tué sa sœur jumelle : les parents.

♦♦♦

En un mot : woah ! Jamais je n’avais encore pleuré au fil d’une lecture mais c’est désormais chose faite avec ce livre.

On suit l’histoire des jumelles Hephzibah et Rebecca. Avec Rebecca on sera dans le présent, donc après la mort de sa soeur et avec hephzi on sera plongé dans le passé. Comme on alterne passé et présent on a toujours envie de continuer sa lecture pour voir ce qu’il se passe après. C’est très prenant mais c’est aussi très dur.

Avec le titre « Des bleus au coeur » on ne sait pas trop à quoi s’attendre…on imagine pas pareille histoire ! On se sent enfermé avec les jumelles , on veut savoir ce qui est arrivé à Hephzi et on espère que Rebecca pourra échapper à cette vie, on veut qu’elle s’en sort mais on y croit presque plus.

Les parents (comme elles les nomment) j’étais complètement révoltés contre eux ! et les voisins…tellement réaliste. On a beau être voisins ce n’est pas pour autant qu’on sait ce qu’il se passe chez les autres. On a beau leur en vouloir on  sait que ce n’est pas de leur faute, qu’ils ne pouvaient rien deviner face aux apparences Des parents. Qui aurait pu deviner pareille histoire.

J’ai vraiment adoré cette lecture que j’ai lue en une après midi.Je ne voudrais pas trop vous en révéler pour que vous puissiez découvrir par vous même cette histoire horrible.

Le seul petit point négatif (mais qui n’a en rien gêné ma lecture) ce fût les petits « clins d’oeil » comme « la fille qui lisait twilight », « on allait me faire un profil facebook » , « elle m’a prêté son jean topshop ». Je trouvais que c’était des détails en trop et qui faisaient vraiment clichés. Mais à part ça l’auteure nous offre une histoire sans faute avec une fin à la hauteur et je ne peux que vous le conseiller. Pour tout vous dire ce livre est tellement marquant qu’on ne sait même pas quoi lire après une telle lecture.

CITATION : « Non mais sans rire, soeurette, il faut que tu réfléchisses à ce que tu vas faire. Tu ne peux pas rester ici éternellement.On est pas en sécurité,ici.Il va finir par te tuer,tu sais. »

Première bourse aux livres

Samedi dernier, j’ai assisté à la première bourse aux livres de ma ville (et c’était la première fois que j’allais à une bourse aux livres aussi). Donc, c’était des livres à -45 % de leur prix. On pouvait y trouver des nouveautés sorties le mois dernier que j’ai déjà vu sur vos blogs (tel que « enfernité » , « le marquis mis à nu »…ce genre de choses). J’ai trouvé ces quatre livres et au lieu de les payer 89 euros ils sont revenus à 50 ^^ (good good).

Le Hugo Cabret je le trouve vraiment bien fait et quelle brique ! « Dark shadows » et « des bleus au coeur » étaient dans ma wishlist et l’autre livre je l’ai trouvé par hasard mais comme je suis friande des beaux livres de ce style, je n’ai su résister.

Voila, c’est tout . L’année prochaine on recommence !

Oghams : Le temps des elfes

 

De Krystal Camprubi

Edition / Collection :  Au bord des continents

Date de parution : 25 novembre 2009

Nombre de pages : 80

Prix : 23,75€

Résumé :Les fées existent… Vous doutez encore ? Voici un ouvrage qui risque d’ébranler vos certitudes… Dans les années vingt, une adolescente, Eleanor Blacksmith, ne pouvant se résoudre à la disparition de sa petite soeur, part à sa recherche au-delà des frontières du connu. Le mystère qui auréole son histoire fait naître dans son pays de Galles natal une légende qui persiste encore dans de nombreux villages de la vallée de Gaun. Cette légende en serait restée là si, avant le tournant du millénaire, un garde-chasse n’avait retrouvé son journal, abandonné sur la berge d’une rivière. Au fil des pages, ce ne sont que croquis sur le vif et récits circonstanciés du pays des fées. Un témoignage d’Elfirie qui ne pourra laisser indifférents les plus sceptiques…

♦♦♦

On suit une jeune fille à la recherche de sa soeur, disparue il y a plusieurs années et qui ce serait noyée. Cependant elle n’y croit pas et pense que sa soeur a su passer la porte pour rentrer dans le royaume d’Elfirie. Et pour y rentrer elle aura a exécuté plusieurs tâches qui lui seront demander par moult créatures féériques.

Bien que l’histoire soit sympathique, elle ne reste pas indélébile mais les planches sont à couper le souffle. Dessins très poétiques (on ne verra plus la nature pareille).Les créatures on y croit ou pas…mais avec cet ouvrage certains seraient convaincus.

Je pense aussi que malgré que cette petite histoire soit toute simple, il y a un certain message entre lignes qui est de préserver notre Terre.

Je regrette le fait qu’on aura jamais le tome 2…

Amours et autres enchantements

De Sarah Addison Allen

Edition / Collection :  Belfond

Date de parution : 18 mars 2010

Nombre de pages : 257

Prix : 18,34€

Résumé :Dans la lignée du Chocolat ou de Beignets de tomates vertes, un roman délicat, émouvant, saupoudré de petites touches de fantaisie, sur deux soeurs blessées par la vie. Dans la petite ville de Bascom, en Caroline du Nord, tout le monde connaît la famille Waverley. Il y a Evanelle, fantasque vieille dame qui passe son temps à offrir des objets en apparence incongrus, et Claire, cuisinière de génie, qui trompe sa solitude en mitonnant philtres d’amour au géranium, cakes aux pétales de rose et autres tartes à la fleur de ciboulette. Et puis il y a Sydney, la cadette, celle qui a quitté la demeure familiale voilà déjà six ans. Sydney qui est aujourd’hui de retour, avec sa petite fille et son lourd secret… Entre les deux soeurs, des années de non-dits, l’incompréhension et de rancoeur. Sydney parviendra-t-elle à offrir à sa fille la stabilité dont elle a tant besoin ? Claire acceptera-t-elle de laisser entrer dans sa vie cette famille sur laquelle elle avait tiré un trait ? Seul le vieux pommier le sait qui veille depuis longtemps sur leur destinée…

♦♦♦

On m’avait parlé de ce livre en bien et quand j’ai vu le résumé qui disait que ce livre était dans la lignée de « Beignets de tomates vertes » (mon roman préféré) et du « Chocolat » (dont j’ai beaucoup aimé l’adaptation) je ne pouvais plus résister plus longtemps.

Et je dois dire que j’ai aimé ! Certes ce n’est pas un coup de coeur mais ce n’était pas loin…cette histoire je m’en rappellerai et quand j’ai beaucoup beaucoup de souvenirs d’une lecture c’est que celle-ci a été bonne.

« Amours et autres enchantements » c’est deux soeurs complètement différentes qui vont se retrouver à cause des aléas de la vie qui ont mal tournés pour l’une et qui va donc se tourner vers l’autre. Elles sont différentes mais pas tant que ça finalement…Sydney la citadine, Claire la solitaire.

Sans oublier la pléiade des personnages secondaires qui sont tous aussi intéressants.Evanelle ,ma petite préférée, apporte à chacun divers objets qui leur serviront  au moment propice. C’est totalement décalé mais cela fonctionne. Autre point magique introduit dans le roman c’est le pommier dont les pommes font un peu ce qu’elles veulent.

L’auteur nous ponctue son récit de petites touches magiques et improbables mais ça ne nous gêne en rien la lecture, au contraire on se laisse prendre au jeu et on resterait dans son univers avec plaisir.

Au final « Amours et autres enchantements » était une bonne lecture, un petit anti-déprime, un livre comme je les aime et je le place haut dans mon classement.

Voila la citation que j’ai relevé et que j’ai écrite sur un marque-page :

« Pendant trentre-quatre ans, elle avait tout gardé à l’intérieur,et maintenant elle laissait tout sortir,comme si elle avait ouvert une boîte pleine de papillons.La libération n’était pas explosive et joyeuse,mais douce et graduelle et elle pouvait les regarder s’envoler. »

Lettre à mon ravisseur

De Lucy Christopher

Edition / Collection :  Editions Gallimard, Collection Scripto

Date de parution : 9 septembre 2010

Nombre de pages : 346

Prix : 12,54€

Résumé :Ça s’est passé comme ça. J’ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t’aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part.Un thriller psychologique qu’on ne peut ni arrêter, ni oublier.

♦♦♦

Une adolescente se laisse charmer et prend un café avec un inconnu qu’elle croit charmant. Mais cet inconnu sera son ravisseur qui par la suite lui donnera comme pretexte qu’il voulait la sauver.Alors on se met à la place de Gemma (l’adolescente) qui se retrouve dans un désert loin de toute civilisation.Comme elle on se dit qu’on lutterai pour s’échapper et qu’on ferait tout et n’importe quoi pour ne plus être entre les griffes de cet homme. On croise les doigts pour qu’elle arrive à se sauver mais bien sur ça ne se passe pas comme ça ….

Au fil de la lecture on se demande comment tout ça va finir. Le ravisseur n’est pas méchant mais on a pas non plus envie de se prendre d’affection pour lui. Un ravisseur reste un ravisseur et c’est un acte mauvais. Hors sera la tout l’intérêt du livre ou comment Gemma va changer son fusil d’épaule. Mais il faut que je m’arrête ici pour ne pas vous spoiler.

En pleine lecture comme je vous le disais on se demande comment tout cela va finir mais arrive la fin et la on se dit que c’est logique mais qu’on aura peut être réagi comme Gemma faute de rien autour sauf le désert et cet homme.

J’ai bien aimé ce livre car il m’a transporter jusqu’au désert et que j’avais moi aussi l’impression de cramer sous le soleil brûlant et le sable rouge.C’est un livre jeunesse mais assez bien écrit et je pense que je vais m’intéresser de plus près à la collection « Scripto » qui pourrait renfermer des trésors, sait-on jamais.

In my mailbox : Août 2012

 

Avec cette photo on ne remarque pas que j’adore DiCaprio ! 🙂

Donc  pour commencer en vacances j’ai trouvé le magazine « Causette » (mais celui-ci est un hors série) dont raison-et-sentiments nous avait déjà parlé. Et en effet il est super.

Ensuite toujours en vacances, mes parents m’ont offert un super marque page avec Audrey Hepburn en 3D je l’adore !!!!!

« Lettre à mon ravisseur » que j’avais dans ma wishlist mais il a suffit que j’ai sous le nez encore quelques avis positifs pour me convaincre de le prendre de suite. Je l’ai déjà lu, il faut que j’en fasse la chronique.

Et le reste je l’ai trouvé d’occasion sur « Le bon coin ». Moi qui ne voulais jamais acheté d’occasion avant ce site est devenu mon meilleur ennemi : Un livre sur la carrière de Leo, un livre de plus sur le Titanic (comme si je n’en avais pas encore assez), et le dvd « Totale Eclipse » (déjà visionné, épatée de la prestation comme toujours mais le film n’est pas terrible).