Délirium

Delirium

De Lauren Oliver

Edition / Collection : Hachette Roman / Black Moon

Date de parution : 2 Février 2011

Nombre de pages : 456

Prix : 15,20€

Résumé :Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

♦♦♦

Qu’il est dur  d’entrer dans ce monde… C’était un peu énervant de voir que Lena gobé tout ce qu’on lui disait sur le monde. Mais après je me suis dis qu’il ne fallait pas le voir de cette façon. Elle est emprisonnée dans son « monde » à elle qui est délimité par des fils barbelais et elle ne connait donc rien d’autre que ce qu’on veut bien lui faire savoir. En lisant ce livre, comme tout lecteur lisant un livre, je me suis imaginé le décor implanté et ce que j’y voyais n’était pas joli joli : bâtiment grand et blanc (pas rassurant du tout) ou Lena devait passé son évaluation. Jusque la je n’étais pas très emballée par cette lecture puis tout change quand on aperçoit la bonne amie de Lena ainsi que sa rencontre avec le mystérieux Alex. L’histoire prend une autre tournure et devient plus palpitante. On se rend compte que c’est un monde relativement dur (qui pourrait nous faire penser aux camps de concentration).

J’ai bien aimé quand Lena découvre la « Nature » ainsi que le monde très différent des invalides. Partie qui fait rêver. Ce bouquin n’est pas un coup de coeur mais on est dans l’action et la fin est palpitante, j’ai juste envie de dire qu’il est dommage de devoir attendre un an pour avoir la suite.

Publicités

Cabaret Tome 2 : Vengeance

 

De Jillian Larkin

Edition / Collection : Bayard Jeunesse

Date de parution : 20 septembre 2012

Nombre de pages : 452

Prix : 16,90€

Résumé : New York, été 1923. L’amour est-il plus fort que tout ? Gloria, Clara et Lorraine n’en sont plus si sûres… Trahisons, chantages, vengeances, sont au menu de ce second volet, plus noir et toujours plus palpitant… Gloria et Jerome tentent de survivre et de faire carrière dans la musique. Mais tous les clubs leur claquent la porte au nez. En fait, Carlito Maccharelli a retrouvé leur trace et interdit aux patrons des cabarets de les engager. Les gens voient toujours d’un mauvais œil leur union. Même si elle aime Jerome, Gloria se demande si elle a fait le bon choix en le suivant à New York. Lorraine travaille désormais pour Carlito et a pour mission de surveiller Gloria avec laquelle elle se réconcilie. Persuadée que c’est Jerome qui a une mauvaise influence sur son amie, Lorraine pense que Gloria lui reviendra dès que le pianiste aura disparu de sa vie. Lorsqu’elle devient la gérante d’une boîte de nuit appartenant à Carlito, elle emploie les deux jeunes musiciens, sous prétexte de les protéger du gangster. Quant à Clara et Marcus, ils vivent ensemble. Mais Harris, qui s’est retrouvé ruiné quand sa liaison avec Clara a été révélée au grand jour, décide de faire payer son ancienne maîtresse, et la menace de s’en prendre à Marcus si elle ne le quitte pas. Clara finira par céder à son chantage, blessant profondément le pauvre Marcus. De son côté, Vera, la sœur de Jerome, essaie de sauver son frère des griffes de la mafia et veut l’innocenter car elle est convaincue que Gloria est la seule coupable du meurtre dont on accuse le couple. Si elle parvient à faire inculper la jeune fille, elle pourra aussi se venger des trahisons de Bastian, l’ex-fiancé de Gloria. L’ancien fils de bonne famille et fervent défenseur de la Prohibition est désormais employé pour couvrir les agissements frauduleux des gangsters.

♦♦♦

Voici le deuxième tome de la saga cabaret. Parfois dans les sagas on sent une certaine évolution à travers les tomes, ici ce n’est malheureusement pas le cas. L’écriture est toujours la même, les personnages n’évoluent pas et j’ai toujours l’impression d’être dans du gossip girl d’époque. C’est pour dire !

Gloria et Jérôme ce sont enfuis et au lieu d’approfondir leur nouvelle vie baignant dans la pauvreté l’auteure ne fait que survoler. A coté de ça nous voila dans un nouveau speakeasy dont la dirigeante n’est autre que la garce ex-copine de Gloria, j’ai nommé Lorraine. Celle ci reste toujours la plus pathétique de l’histoire : Ma meilleure amie m’a laissé tomber alors je vais la livrée elle et son petit ami à un gangster. Remarqué que le gangster en question n’a que 18 ans pourtant il effraye tout le monde. (vachement réaliste tout cela)Et puis il y a Vera, personnage que l’on découvre à peine mais qui est d’emblée dans une histoire d’amour aussi. (en fait il n’y a que des histoires d’amour YOUHHOUHOU). Et puis Gloria et Marcus…

Gloria ancienne garçonne qui essaye de ne pas retomber dans ses vieux démons mais en vain. C’était sympa de la suivre mais sans plus.

Je pensais que Cabaret ça serait un peu comme la saga des enchanteurs sur un point, explication : le premier tome ne m’avait plu que moyennement mais pourtant la suite j’ai adoré ! Ici il n’en ai rien le 2e tome ne connait aucune évolution et sincèrement je ne sais pas encore si je lirai la suite car je sature un peu de ces amours adolescentes qui sont toujours pareilles.

Désolé pour ce cet avis très court mais je n’ai vraiment rien d’autre à ajouter sur ce livre. Il reste l’éternelle recette des livres jeunesse.Même si bien sur certains sont biens mieux que d’autres et que tous ne sont pas bons pour la poubelle j’en ai conscience. Je pense que pour l’instant j’ai eu ma dose de livres jeunesse moi qui avant les blogs et livraddict n’en lisait pas…je n’ai pas l’intention d’avoir régresser mais j’aimerai revenir un peu aux contemporains, classiques…

Lettre à mon ravisseur

De Lucy Christopher

Edition / Collection :  Editions Gallimard, Collection Scripto

Date de parution : 9 septembre 2010

Nombre de pages : 346

Prix : 12,54€

Résumé :Ça s’est passé comme ça. J’ai été volée dans un aéroport. Enlevée à tout ce que je connaissais, tout ce qui était ma vie. Parachutée dans le sable et la chaleur. Tu me voulais pour longtemps. Et tu voulais que je t’aime. Ceci est mon histoire. Une histoire de survie. Une lettre de nulle part.Un thriller psychologique qu’on ne peut ni arrêter, ni oublier.

♦♦♦

Une adolescente se laisse charmer et prend un café avec un inconnu qu’elle croit charmant. Mais cet inconnu sera son ravisseur qui par la suite lui donnera comme pretexte qu’il voulait la sauver.Alors on se met à la place de Gemma (l’adolescente) qui se retrouve dans un désert loin de toute civilisation.Comme elle on se dit qu’on lutterai pour s’échapper et qu’on ferait tout et n’importe quoi pour ne plus être entre les griffes de cet homme. On croise les doigts pour qu’elle arrive à se sauver mais bien sur ça ne se passe pas comme ça ….

Au fil de la lecture on se demande comment tout ça va finir. Le ravisseur n’est pas méchant mais on a pas non plus envie de se prendre d’affection pour lui. Un ravisseur reste un ravisseur et c’est un acte mauvais. Hors sera la tout l’intérêt du livre ou comment Gemma va changer son fusil d’épaule. Mais il faut que je m’arrête ici pour ne pas vous spoiler.

En pleine lecture comme je vous le disais on se demande comment tout cela va finir mais arrive la fin et la on se dit que c’est logique mais qu’on aura peut être réagi comme Gemma faute de rien autour sauf le désert et cet homme.

J’ai bien aimé ce livre car il m’a transporter jusqu’au désert et que j’avais moi aussi l’impression de cramer sous le soleil brûlant et le sable rouge.C’est un livre jeunesse mais assez bien écrit et je pense que je vais m’intéresser de plus près à la collection « Scripto » qui pourrait renfermer des trésors, sait-on jamais.

Ingenue Tome 1 – Cabaret

De Jillian Larkin

Edition / Collection : Bayard Jeunesse

Date de parution : 15 mai 2012

Nombre de pages : 450

Prix : 16,05

Résumé :Gloria, dix-sept ans, rêve de vivre la nuit, de danser, de faire la  fête. Un soir, elle sort en cachette, en compagnie de son ami Marcus, et se rend dans un bar clandestin, tenu par le bras  droit d’Al Capone. Elle y rencontre Jerome, le pianiste de  l’orchestre et en tombe amoureuse. Mais leur histoire est  impossible : Gloria est blanche, Jerome est noir et, dans cette  Amérique des années 1920, les relations mixtes sont  interdites… De plus, Gloria est fiancée et va bientôt épouser le fils d’une puissante famille de Chicago. Sa cousine Clara arrive de New York pour aider aux préparatifs du mariage. Et Marcus tombe sous son charme. Mais Lorraine, la meilleure  amie de Gloria, ne le supporte pas, et semble prête à tout pour conduire Clara à sa perte…

♦♦♦

Voici le premier tome d’une saga qui traite encore des années folles. Je dois vous dire tout de suite que j’ai préféré ce tome 1 à celui de « Tout ce qui brille ». La je me suis bien sentie dans les années 20, je m’imaginais parfaitement le décor et les personnages. Gloria la jeune fille riche qui ne veut pas de la vie qui lui est pré-destinée (personnage qui ressemble très très légèrement à ma grande héroïne qui est Rose Dewitt Bukater dans Titanic, d’ailleurs certaines phrases m’ont fait penser au film, notamment les rapports avec sa mère).Lorraine la « meilleure amie » qui va devenir une véritable épave par pure jalousie (il en faut toujours une de ces filles, sinon ça ne saurait pas drôle n’est ce pas ?). Julia, la cousine qu’on ne réussit pas à cerner tout de suire, Marcus l’Américain type avec son sourire Ultra Brite, Sébastian le salaud de service qui se cache derrière les apparences et Jérôme…le musicien noir pour qui Gloria sera prête à tout.

Ajouter à ça quelques gloussements de la part de l’assistance et nous voila dans la mondanité.Et finalement on se dit que tout ces privilèges on n’en voudrait même pas…

Voici donc les ficelles de l’histoire (et je m’excuse de vous avoir un peu (ok beaucoup) spoiler le tempérament des personnages).Un premier tome d’une saga très prometteuse. J’ai eu l’impression que la fin fût un peu précipitée mais bien sur la toute dernière phrase donne déjà envie de se ruer sur la suite. Donc quand le second tome sortira je n’hésiterai pas une seconde.

Tout ce qui brille


De Anna Godbersen

Edition / Collection : Albin Michel (Collection : Wiz)

Date de parution : 2 avril 2012

Nombre de pages : 372

Prix : 15,20 €

Résumé : Letty Larkspur et Cordelia Gray fuient leur petite ville du Midwest pour la métropole scintillante de New York. Tout ce que Letty désire est de voir son nom en haut de l’affiche, mais elle comprend vite que Manhattan est rempli de jolies filles prêtes à tout pour devenir des vedettes… Cordelia, elle, est à la
recherche d’un père qu’elle n’a jamais connu, un célèbre contrebandier. Du jour au lendemain, elle découvre un monde excitant mais ô combien dangereux. Heureusement, elles ont une alliée : Astrid Donal, qui semble tout avoir : l’argent, l’allure et l’amour de Charlie, le frère de Cordelia. Mais l’apparence parfaite d’Astrid cache un lourd secret… Bienvenue à New York en 1929 !

Je m’étais promise d’arrêter les sagas jeunesse mais voila que j’entendais partout sur la blogosphère parler de celle ci. Et comment résister quand il s’agit des années 20, des années folles alors que j’adore ? c’était perdu d’avance.Sans compter que la couverture me faisait complètement craquer…

Vous l’avez compris, le livre en soit est un bel objet . Maintenant voyons un peu le contenu :

Deux jeunes filles saturant de leur campagne et de la vie qui les attend prennent un train pour New York la ville ou tout est possible. Dès le départ on remarque chez Cordélia une grande force. Elle sait ou elle va et ça se sent. Letty , quant à elle, et la jeune naïve dans toute sa splendeur et perdra vite toutes ses illusions de gloire et de paillettes. Dès le début on sait que sa chute ne sera pas des moindres.

Vient entre deux d’autres protagonistes mais on remarquera surtout Astrid qui est la petite touche pétillante mais capricieuse du roman.

J’ai aimé mais je suis un peu déçue tout de même car j’en attendais beaucoup…beaucoup trop peut être pour une saga jeunesse. J’ai eu l’impression d’être dans du gossip girl mais à une autre époque. Nombreuses sont les descriptions de soirées, d’alcools et de vêtements. Je dirai que ça se laisse lire mais qu’il ne faut pas en attendre plus que cela. Je lirai sans doute la suite mais ce sera sans doute juste par curiosité, histoire de connaitre le fin mot de l’histoire.

Ce livre est lu dans le cadre du challenge « Un été 100 % girly » :

L’elfe de la rose (et autres contes du jardin)

De Hans Christian Andersen

Edition / Collection : Gallimard

Date de parution : 13 mai 2005

Nombre de pages : 110

Prix : 2 €

Résumé :Dans les jardins enchantés d’Andersen, les fleurs et les animaux parlent aux enfants, fées, elfes et lutins essaient de vivre en harmonie. Mais derrière l’aimable façade du conte de fées se dissimule souvent une satire mordante de la société et de ses travers. Dix histoires pleines de poésie et de fantaisie pour redécouvrir l’univers merveilleux des contes de notre enfance avec un regard d’adulte.

♦ ♦ ♦

Voila que j’étais sur la route de ce que j’appelle les « grands auteurs », quand je me suis rendue compte que je n’avais encore rien lu d’Andersen.

Donc pour remédier à la chose me voila partie en quête d’un de ses ouvrages. Je voulais en prendre un petit pour me lancer sans trop me mouiller non plus étant donné que je ne savais pas si son écriture me plairait. J’ai donc choisi « L’elfe de la rose » pour son résumé et aussi car il était peu cher et très petit…

Et pour tout vous dire j’ai bien fait car aussitôt lu, il ne laisse aucune trace. Aucun des contes ici présents ne m’a particulièrement marqué sauf peut être le seul que j’ai aimé « l’Elfe de la rose » (celui du titre en somme). Pourquoi celui ci m’a marqué ? déjà car je l’ai trouvé joli mais il est assez glauque. Je ne vois pas vraiment comment on peut lire ce genre d’histoires à des enfants. Ce conte nous parle d’une jeune fille amoureuse. Son frère va tué son bien aimé et celle ci accablée par la tristesse va récupérer sa tête et la mettre dans un pot de fleurs. (oui oui vous avez bien compris).

Alors peut être que c’est moi qui n’ai pas compris grand chose au message que l’auteur voulait nous faire passer mais ce livre ne m’a pas fait rêver comme je l’avais espéré en lisant le résumé.

Blanche Neige et le Chasseur

De Lily Blake

Edition / Collection : Black Moon

Date de parution : 20 juin 2012

Nombre de pages : 272

Prix : 15,20 €

Résumé : Une réécriture haletante du célèbre conte des frères Grimm, qui en révèle toute la modernité. Dix années se sont écoulées depuis l’assassinat du roi par la reine Ravenna, splendide et vengeresse, le soir même de leurs noces. Ces dix années de mainmise sur le royaume dévasté commencent à peser sur la maléfique souveraine. Pour empêcher sa magie de disparaître et sa beauté de s’évanouir, elle doit se nourrir d’un cœur pur. Le cœur de celle qu’elle garde prisonnière dans ses geôles, la fille du roi. Blanche-Neige réussit à s’enfuir et trouve refuge dans la Forêt des Ténèbres. La reine choisit d’envoyer dans ce lieu enchanté, peuplé d’une flore magique et d’une faune dangereuse, le seul homme qui en soit sorti vivant : Eric, un chasseur torturé. Cet homme, pour qui la vie ne recèle plus aucun espoir, accepte de ramener la jeune fille. Mais face à sa proie, il hésite. La tuera-t-il ? Ou l’aidera-t-il à devenir le plus grand guerrier que le royaume ait connu ?

♦ ♦ ♦

La première chose que je peux dire après avoir lu ce livre c’est que tout ceux qui ont vu le film aimeront. Comme c’est écrit sur la couverture c’est « le roman du film » donc il lui est très fidèle. Pour ainsi dire, je n’ai vu aucune différence alors c’est très bien on a l’impression de revoir le film une seconde fois tellement les détails ne manquent pas.On retrouve la maléfique reine Ravenna, le chasseur au coeur tendre et notre Blanche Neige douce mais forte (sans oublier tous les autres).

Il se peut que certains d’entre vous n’aiment pas car justement il n’y a aucune surprise…si vous avez vu le film alors lire ce livre ne vous apportera rien de plus sauf peut être les sentiments profonds de chaque personnage. Ce qui n’est pas visible dans un film mais si vous vous attendez à d’autres rebondissements qui ne sont pas portés à l’écran alors il n’en est rien.

Néanmoins pour moi ce fût une lecture fort sympathique, dévorée en deux soirées.Le livre en lui même et un très bel objet, les pages des chapitres sont vraiment jolies.

Je le conseille donc à ceux qui souhaiteraient prolonger l’expérience cinématographique, on dira que c’est un bon complément.